NEWS

Découvrez, mois après mois, les événements-clés qui jalonnent le projet Quartier des Halles. Autant d’information à l’attention des riverains, des professionnels ou des futurs locataires.

mercredi
13 juin 2018

Une première pierre pour marquer la naissance d’un nouveau quartier.

Le canton de Vaud, la Ville de Morges et les CFF ont posé symboliquement la première pierre du futur Quartier des Halles à Morges ce mercredi 13 juin 2018. Les travaux se poursuivront jusqu’au printemps 2021.

L’acte symbolique marquant le début de la construction des bâtiments du futur Quartier des Halles a été accompagné par Jürg Stöckli, Responsable de la Division CFF Immobilier et membre de la Direction du groupe, ainsi que par la Présidente du Gouvernement vaudois Nuria Gorrite et le Syndic de la Ville de Morges Vincent Jaques. Des représentants des milieux économiques et politiques de la Ville de Morges, des groupes de planification du projet, des locataires et riverains fonciers du quartier et de futurs locataires du Quartier des Halles étaient également présents.

Le quartier où le cœur de la ville va battre.

Les reconfigurations de zones ferroviaires constituent de formidables opportunités de développer des lieux d’habitations et d’activités attrayants à proximité des centres, multipliant ainsi les synergies entre transports et urbanisme. Le projet immobilier de Morges – Quartier des Halles en est un exemple marquant. Morges et son district, soit quelque 70 000 habitants, sont en pleine croissance, à l’image de la dynamique du bassin lémanique. La Ville, l’Etat de Vaud et les propriétaires préparent la transformation du secteur de la gare CFF, afin que ce site, remarquablement desservi par les transports publics, devienne un centre-ville contemporain de haute qualité.

C’est au printemps 2014 que le lauréat du concours d’architecture organisé à cet effet avait été désigné. Il s’agissait du bureau Aeby Perneger & Associés SA de Genève. Depuis, le permis de construire a également été obtenu et les travaux de construction proprement-dits ont débuté au mois de septembre dernier.

Le projet Morges – Quartier des Halles permettra de réaliser un nouveau quartier urbain au sud de la gare de Morges. Il prévoit près de 50 000 mètres carrés de surface brute de plancher pour des logements, des locaux administratifs, des commerces et des équipements publics : une école, une crèche, des logements protégés, ainsi qu’une salle polyvalente verront le jour sur le site. Ces derniers aménagements sont financés par la Ville de Morges. Le quartier accueillera près de 250 logements, quelque 600 emplois, ainsi qu’un Parc & Rail d’environ 300 places.

 

 

 

lundi
14 mai 2018

Nouveau locataire dans le Quartier des Halles.

La pharmacie Square des Charpentiers transférera ses locaux dans le futur Quartier des Halles à Morges.

Créée en 2013, la pharmacie Square des Charpentiers a pris la décision de transférer son activité dans le Quartier des Halles à Morges. Elle s’implantera ainsi dans le futur bâtiment Rail.

Nouveau centre stratégique.

Désireuse de développer ses activités dans un cadre offrant de nouvelles opportunités, la pharmacie Square des Charpentiers a compris le réel potentiel qu’offrira le nouveau quartier. Destinée à une clientèle composée d’utilisateurs des transports publics, mais aussi des employés de bureaux et des habitants qui s’installeront dans ce nouveau quartier, la pharmacie ne se contentera pas de proposer les services d’une pharmacie traditionnelle. Elle se positionnera également comme un centre de premiers secours, de prévention et de conseils santé et bien-être.

Cette officine profitera par ailleurs d’une collaboration avec le Centre de conditionnement individualisé de médicaments qui restera situé à la rue des Charpentiers. Elle profitera également de synergies avec l’EHC (Ensemble Hospitalier de la Côte), lequel a annoncé il y a quelques mois déjà son installation future dans le Quartier des Halles, et avec lequel elle collabore déjà depuis un certain temps.

La pharmacie occupera près de 250 mètres carrés au rez-de-chaussée du bâtiment Sablon Rail.

Pour rappel, le projet Quartier des Halles des CFF prévoit trois bâtiments de logements, de bureaux, de services et de nombreux commerces à proximité immédiate de la Gare de Morges. Sans oublier la construction de la nouvelle Gare qui interviendra dès la fin de la construction de ces trois premiers ensembles.

 

jeudi
22 février 2018

«La particularité de l’architecture suisse provient de la complexité culturelle du pays».

Alexander Muhm en discussion avec Patrick Aeby, Jan Perneger et Michel Rollet

Développer des lieux de vie sur des friches n’ayant plus de vocation ferroviaire dans les centres urbains représente un défi important lancé à l’architecture et à l’urbanisme. Ces défis, le bureau d’architectes Aeby Perneger & Associés à Carouge le relève en développant le Quartier des Halles à deux pas de la Gare de Morges. En interview, Patrick Aeby, Jan Perneger et Michel Rollet s’expriment sur des thèmes allant du bon développement architectural à la Ville du futur en passant par la Ville intelligente.

Comment décririez-vous la culture architecturale, respectivement la signification de l’architecture dans notre pays?

La particularité de l’architecture suisse provient de la complexité culturelle du pays. Au fil du temps, chaque région linguistique a apporté sa contribution au débat architectural : la Suisse romande dans l’entre-deux-guerres, le Tessin dans les années 1960-80, la Suisse alémanique et les Grisons depuis 1980.

Par ailleurs, le trésor culturel plus que centenaire constitué par le concours d’architecture SIA est un ingrédient fondamental de l’extraordinaire vitalité de l’architecture suisse en comparaison internationale. A cela il faut ajouter la reconnaissance dont jouissent encore en Suisse les métiers manuels de la construction, ce qui permet souvent d’atteindre un niveau de qualité des bâtiments très élevé.

A votre sens, quel rôle joue la Division CFF Immobilier en tant que développeur de projets en Suisse?

La Division CFF Immobilier a hérité d’une responsabilité urbaine fondamentale dans la mesure où elle est appelée à densifier d’anciennes réserves de terrains ferroviaires situées dans des endroits stratégiques de la plupart des grandes villes suisses. A cet égard, il faut saluer absolument son travail sérieux et patient de mise en concurrence qualitative par le biais des concours d’architecture dotés d’un très haut niveau d’exigence – et souvent anonymes. Les résultats sont impressionnants par leur qualité, sorte de démonstration idéale du label « swiss made ». On peut seulement regretter que l’autre label suisse, celui du règlement des concours SIA, ne soit pas utilisé stricto sensu car cela ne paraît pas hors d’atteinte au vu des expériences précédentes.

En quoi le projet du Quartier des Halles à Morges se différencie-t-il des autres projets proposés lors du Concours d’architecture?

Peut-être ce projet se caractérise-t-il par une volonté de continuité avec le tissu bâti existant mais franchement, lorsqu’on est partie prenante de quelque chose, la comparaison de son propre travail avec celui des collègues est chose difficile. Plus simplement, essayons de décrire ce que nous avons cherché à fabriquer à travers ce projet : un quartier dense, doté de qualités urbaines classiques mais offrant des espaces publics évolutifs et fluides, non réductibles aux strictes notions de rue, de cour et de place, ce qui le rend capable de faire lien avec la vieille ville de Morges dont les dilatations de l’espace public présentent des caractéristiques similaires. Il ne s’agit donc pas de créer un type d’espace « novateur » ou « surprenant », mais plutôt de développer un tissu urbain qui serait à l’écoute de l’existant.

Qu’est-ce qui caractérise un bon projet architectural ou une bonne première esquisse de projet?

La réponse ne saurait être univoque : bien souvent l’élégance et la simplicité, parfois aussi le tranchant, dans tous les cas une véritable sympathie pour le lieu, ce qui n’interdit pas une prise de distance lorsque cela s’avère nécessaire. Un projet d’architecture recherche en principe toujours la solution élégante, celle qui serait capable d’intégrer l’ensemble des contraintes existantes sans effort apparent, de renouveler un lieu sans nier son histoire. Les concours d’architecture, qui permettent de comparer différentes solutions, font souvent émerger de tels projets qui tiennent de l’évidence.

Quelle est la valeur ajoutée d’un projet développé sur l’espace ou à proximité d’une gare?

Pour des architectes formés par l’école suisse, autrement dit influencés par des valeurs urbaines paradoxalement développées dans le Tessin peu urbanisé des années 1970, la proximité d’une gare annonce presque toujours l’odeur du centre-ville, donc un niveau d’urbanité maximal impliquant un flux de personnes importants et porteur d’une certaine valeur symbolique. Par conséquent, c’est à la fois un grand privilège et une responsabilité très excitante que de pouvoir contribuer par notre travail à la définition de ces lieux. C’est dans ce type d’endroits que des notions architecturales délicates à articuler comme l’urbanité, le banal, l’extraordinaire ou le quotidien prennent toute leur résonance.

De quels éléments une ville doit-elle être constituée et de quels éléments les villes (suisses) du futur ont-elles besoin?

Les villes sont des lieux de concentration, de densités de personnes et d’usages. Leur urbanité résulte d’un dosage subtil de mixité, de complexité et de fluidité. Ce ne sont pas des entités statiques, elles évoluent au fil du temps. Nous assistons aujourd’hui à un retour à la ville, les habitants doivent y côtoyer travailleurs et flâneurs. Les projets des CFF permettent de repenser et de redynamiser des secteurs oubliés au cœur des agglomérations, qui représentent de formidables laboratoires urbains. La desserte idéale en transports publics dont ils jouissent de par leur position centrale leur permet d’explorer le terrain de recherche des nouvelles formes de « mobilité » mutualisées, capables de contribuer à la naissance d’une urbanité sans précédent.

Que conseillez-vous à CFF Immobilier pour l‘avenir?

Un conseil facile à suivre !… Continuer à organiser des concours dotés de jurys de haut niveau et orientés sur une recherche de qualité architecturale et urbanistique maximale.

mardi
13 février 2018

Rencontre avec les partenaires de la Division en Suisse romande.

A la rencontre de nos partenaires.

Pour la deuxième rencontre dédiée aux partenaires de la Division CFF Immobilier dans l’Ouest lausannois et la cinquième en Suisse romande, c’est la Salle Belle Epoque du Casino de Morges qui avait été choisie. Une salle dont plus de 100 invités ont trouvé le chemin le jeudi 8 février dernier afin de s’informer sur les divers sujets de la Division, mais également sur le lancement imminent de l’appel d’offres pour les commerces désireux de s’installer dans le futur Quartier des Halles à Morges.

 

Projets et appel d’offres.

Responsable de l’Acquisition locataires auprès de la Division, Jean-Baptiste Rogasik a présenté l’actualité de celle-ci en Suisse romande, avant de s’arrêter plus particulièrement sur les projets de l’Ouest lausannois que sont Renens Quai Ouest et Parc du Simplon, ainsi que Malley Centre dont le concours d’architecture touche à sa fin. Puis, Crispino Buccino, Chef de projet général du Quartier des Halles, a informé le public de l’avancée des travaux, avant de l’emmener à la découverte de celui-ci grâce à une promenade virtuelle.

Responsable Retail and Food Services au sein de la Division, Giliane Geissmann s’est enfin penchée sur les aspects de la commercialisation du Quartier des Halles expliquant les grandes lignes de la campagne d’appels d’offres pour les commerces, campagne qui sera lancée au début du mois de mars prochain.

En conclusion de cette rencontre, Messieurs Ludovic Labastrou et François Victor, respectivement responsable immobilier pour la Suisse romande du groupe Lidl et Directeur des opérations de l’enseigne Let’s Go Fitness sont venus expliquer pour quelles raisons leurs institutions avaient d’ores et déjà choisi de s’installer dans le futur quartier. Le mot de la fin a été apporté par Vincent Jaques, Syndic de la Ville.

 

Vif intérêt.

L’apéritif qui concluait cette désormais traditionnelle rencontre a permis aux invités d’échanger sur les thèmes proposés. Et surtout a offert à nombre de participants la possibilité de manifester leur vif intérêt à devenir locataires de ce futur lieu de vie et d’affaires à deux pas de la Gare de Morges.

Deux autres rendez-vous avec les partenaires de la Division sont d’ores et déjà pris en 2018, en juin à nouveau dans l’Ouest lausannois et à l’automne à Genève.

 

jeudi
8 février 2018

Visite du futur Quartier des Halles à 360° et vidéo

Visite à 360°
Voir la vidéo

lundi
5 février 2018

Le Quartier des Halles à Morges accueillera une antenne dédiée aux urgences ambulatoires

Créé en 2000, l’Ensemble Hospitalier de la Côte (EHC) s’est donné pour mission de prendre soin de la population de sa région. Qu’il soit patient, résident, proche ou collaborateur, l’être humain est au centre de ses préoccupations.

Le futur centre d’urgences ambulatoires de l’Ensemble Hospitalier de la Côte (EHC) qui s’installera dans le Quartier des Halles à Morges s’inscrit dans la volonté de l’EHC de cultiver la proximité avec la population. Les patients, mais également les collaborateurs apprécieront les commodités d’un quartier vivant et chaleureux : une excellente desserte, mais aussi des restaurants, des commerces et des services en tous genres. De quoi séduire l’institution, comme le confirme François Jacot-Descombes, Directeur général de l’EHC, qui répond à quatre questions :

Pour quelles raisons l’EHC a-t-il choisi d’installer un centre d’urgences ambulatoires dans le Quartier des Halles développé par CFF Immobilier à Morges ?

François Jacot-Descombes : Le projet est né d’un souhait commun des médecins installés de la région et de l’EHC d’offrir un centre d’urgences ambulatoires le plus accessible possible. La localisation à la gare est ainsi apparue comme évidente. Aujourd’hui, nos Urgences, situées à l’hôpital, sont légèrement décentrées par rapport au cœur de la cité. Ce projet vise donc à permettre aux urgences ambulatoires – c’est-à-dire toutes les personnes qui arrivent debout et non en ambulance – d’accéder sans rendez-vous à une prise en charge rapide par une équipe dédiée. Au travers de ce partenariat avec les CFF, l’EHC sera donc en mesure d’offrir un accès aux soins au cœur du réseau urbain.

Vous disposez déjà de dix sites dans la région. Est-ce que les aspects de mobilité en termes de déplacement des collaborateurs en transports publics du fait de la proximité de ceux-ci ont joué un rôle dans cette décision de s’installer à deux pas de la gare de Morges ?

François Jacot-Descombes : Il est clair que la localisation de ce centre d’urgences ambulatoires au sein d’une gare bien desservie constitue un atout évident tant pour les patients que pour nos collaborateurs. Avec ce centre, nous poursuivons l’objectif d’une attente minimale pour les patients. Il s’agit là d’un enjeu de santé publique.

Comment jugez-vous la collaboration avec les CFF dans leur rôle de développeurs ?

François Jacot-Descombes : La collaboration est très bonne et nous nous réjouissons de ce premier partenariat prometteur avec les CFF. A côté de ce centre – qui offrira la possibilité d’un bilan complet, de la radiologie, un laboratoire ainsi qu’une salle de soins permettant des suivis médicaux et une surveillance –, notre souhait serait que les autres surfaces puissent offrir des prestations de santé complémentaires.

C’est le premier contrat signé entre l’EHC et les CFF. Est-ce un test ou envisagez-vous une stratégie de développement autours des centres de mobilité en Suisse romande ?

François Jacot-Descombes : Dans l’immédiat, nous nous réjouissons de mener à bien ce premier projet au sein d’une gare. En tant qu’acteur de santé régional, nous sommes ouverts au développement d’autres centres dans notre bassin « naturel » de population. Pour l’heure, le seul projet en partenariat avec les CFF à s’être concrétisé est celui de Morges, mais nous n’exclurons rien pour l’avenir.

mercredi
31 janvier 2018

Let’s Go Fitness s’installera dans le futur Quartier des Halles à Morges.

Déjà présent dans un immeuble proche de la Gare de Morges, l’enseigne Let’s Go Fitness va ouvrir un nouveau club dans le futur Quartier des Halles. Le groupe leader des centres de mise en forme en Suisse romande avec plus de 50 enseignes s’installera dans le bâtiment Sablon Rail.

Nouveau point stratégique.

Déjà actif à quelques encablures de la Gare de Morges, Let’s Go Fitness ouvrira début 2021 un nouveau club dans le futur Quartier des Halles. Cette succursale représentera un nouveau point stratégique à Morges, dans le sens où le futur quartier combine à merveille une offre de mobilité exceptionnelle, des emplois, des services et des logements. L’enseigne présente dans le Quartier des Halles permettra de faire face à une demande en hausse constante dans ce domaine en offrant un espace plus grand et moderne. Let’s Go Fitness occupera près de 1200 mètres carrés au 1er étage du bâtiment Sablon Rail.

Pour rappel, le projet Quartier des Halles prévoit trois bâtiments de logements, de bureaux, de services et de nombreux commerces à proximité immédiate de la Gare de Morges. Sans oublier la construction de la nouvelle Gare qui interviendra dès la fin de la construction de ces trois premiers ensembles.

 

mardi
9 janvier 2018

Entretien à découvrir du chef de projet, Crispino Buccino, dans Couleurs locales sur RTS UN

Entretien du chef de projet, Crispino Buccino dans Couleurs locales

 

 

mercredi
4 octobre 2017

Lidl Suisse s’installera dans le Quartier des Halles à Morges.

C’est officiel depuis quelques semaines, l’un des plus importants détaillants actifs en Suisse ouvrira une succursale dans le Quartier des Halles en 2021. Lidl Suisse a été séduit par ce nouveau quartier central, à l’accessibilité exceptionnelle. Côté aménagement, la grande surface de vente occupera près de 1000 m² dans le bâtiment Sablon Rail. Il s’agit du premier contrat entre le détaillant et les CFF en Suisse.

Le futur site de Lidl Suisse dans le Quartier des Halles à Morges offrira toutes les activités et les produits d’une grande surface. Les clients, mais également les collaborateurs apprécieront les commodités d’un quartier vivant et chaleureux : une excellente desserte, mais aussi des restaurants, des commerces et des services en tous genres. De quoi séduire le détaillant, comme le confirme Nadia Von Veltheim, Responsable du Département Immobilier Ouest au sein du groupe Lidl Suisse, Nadia Von Veltheim qui répond à quatre questions :

Pour quelles raisons le détaillant Lidl Suisse a-t-il choisi de s’installer dans le Quartier des Halles développé par CFF Immobilier à Morges ?

Nadia Von Veltheim : Morges est un emplacement stratégique très important pour Lidl Suisse. L’implantation du projet directement au niveau de la gare très fréquentée de Morges est idéale. Dans le cadre du développement des sites, nous misons de plus en plus sur les centres-villes et les gares. Cet emplacement suit donc parfaitement la ligne de développement souhaité pour notre portefeuille de filiales. Nous réalisons ainsi un nouveau pas décisif en direction de nos clients.

Est-ce que les aspects de mobilité en termes de déplacement des collaborateurs et des clients en transports publics du fait de la proximité de ceux-ci ont joué un rôle dans cette décision ?

Nadia Von Veltheim : oui, la proximité des transports publics a joué un rôle important dans notre décision. La Suisse joue un rôle de pionnier à l’échelle mondiale en ce qui concerne la qualité de la desserte par les entreprises de transports publics. Ce type de mobilité revêt une importance croissante et présente un énorme potentiel. Lidl Suisse va là où sont les clients… y compris dans les gares.

Comment jugez-vous la collaboration avec les CFF dans leur rôle de développeurs ?

Nadia Von Veltheim : nous avons beaucoup apprécié notre collaboration avec les CFF. Dès le début, l’ambiance a été ouverte et constructive. Nous nous réjouissons donc de poursuivre cette collaboration avec les CFF.

C’est le premier contrat signé en Suisse entre Lidl Suisse et les CFF. Est-ce un test ou envisagez-vous une stratégie de développement autours des centres de mobilité ?

Nadia Von Veltheim : la conclusion de ce contrat de bail est une étape très importante pour Lidl Suisse et nous espérons vivement avoir l’opportunité de développer encore beaucoup d’autres projets dans toute la Suisse en collaboration avec les CFF

mardi
26 septembre 2017

Plus de 30’000 visiteurs dans les coulisses de la mobilité

Grand succès pour le week-end de portes ouvertes de la mobilité dans l’Arc lémanique : les CFF et leurs partenaires ont accueilli plus de 30’000 visiteurs sur les 10 sites ouverts pour l’occasion dont certains présentaient en particulier les activités et les projets de la Division CFF Immobilier.

Avec le programme Léman 2030 et la construction de la ligne CEVA, les chantiers ne manquent pas dans l’Arc lémanique pour améliorer la mobilité. Les CFF et leurs partenaires des cantons de Vaud et Genève avaient invité la population à venir découvrir les coulisses des chantiers durant le week-end des 23 et 24 septembre 2017, ainsi que tous les projets connexes dont ceux de CFF Immobilier.

Comment parvenir à doubler la capacité de la ligne Lausanne – Genève ? A quoi ressembleront les nouvelles gares du Léman Express sur la future ligne CEVA, ainsi que les futurs quartiers envisagés par CFF Immobilier autour de ces gares ? Les visiteurs ont par exemple pu effectuer un saut dans un avenir proche en imaginant les futurs lieux de vie qui vont voir le jours à Pont-Rouge, à Chêne-Bourg aux Eaux-Vives ou encore à Renens et Lausanne, alors qu’à Montbrillant les collaboratrices et collaborateurs de l’unité Facility Management permettaient au public de s’essayer aux divers moyens utilisés pour assurer nettoyage et conciergerie des nombreux bâtiments et gares du groupe.

Le succès a été au rendez-vous : plus de 30’000 visiteurs ont afflué dans les 10 sites ouverts au public à Lausanne, Renens et Genève. Les futures gares CEVA en particulier ont attiré de nombreux curieux.

Enfin, plusieurs animations étaient proposées au public avec notamment des mises en scène 3D, des animations musicales, une chasse au trésor ou encore un concours avec abonnement général et cartes journalières.

mardi
28 février 2017

Démontage des halles CFF

L’imposante bâtisse en bois qui borde les voies ferroviaires est en cours de démolition. Les halles CFF cèdent leur place à un nouveau quartier qui comprendra notamment des logements, des commerces ainsi que des locaux administratifs.

Découvrez la vidéo du journal « La Côte »

vendredi
27 janvier 2017

1er coup de pioche

La Ville de Morges et les CFF ont donné le premier coup de pioche aux travaux de construction du nouveau Quartier des Halles à Morges. Les travaux débutent en février 2017 et se poursuivront jusqu’en 2021.

Plus d’information

Découvrez la vidéo de la RTS

mardi
1er novembre 2016

Séance d’information pour les Morgiens

A J-100, la Ville de Morges et les CFF ont convié la population à un rendez-vous informatif.

Découvrez l’article du « Journal du Morges ».

mardi
3 mai 2016

Le design du projet Quartier des Halles récompensé au « Meilleur de la Pub ».

Shortlistée dans la catégorie « branding », l’identité créée par l’Agence Trio s’est distinguée dans la dernière édition du « Meilleur de la Pub ».

mardi
1er mars 2016

Des centaines de Morgiens au rendezvous pour découvrir le projet

Les halles étaient combles lors de la séance d’information qui a révélé le futur visage de la gare de Morges.

Découvrez l’article du « Journal du Morges ».

Webcam

Chantier

Quartier des Halles : une transformation urbaine fascinante!
Suivez le chantier en live ou étape par étape, du premier
coup de pioche à la cérémonie d’ouverture.

Permis de construire en force

27 Janvier 2017

Fête d’adieu aux Halles

Février 2017

Pose de la première pierre

Été 2020